A propos

SAFRI, pour « Stop Aux Feux Rouges Inutiles! », est une association à but non lucratif fondée par Alexis Amadon et Christine Perret le 25 juin 2016. Dans ses statuts, il est écrit:

« Dans une perspective de développement durable, cette association a pour objet de promouvoir des solutions innovantes alternatives aux feux rouges pour la régulation du trafic routier, notamment par voie de signalisation dynamique permettant d’éliminer les temps d’attente superflus des véhicules aux passages-piétons et aux intersections où la visibilité est dégagée. L’association a en particulier pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics (en France, la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières) sur la pertinence de telles signalisations, et de financer, en partie ou en intégralité, leurs expérimentations sur la voie publique, en vue de leur homologation. »

Voici l’histoire de la naissance de cette association, racontée par son fondateur

Si vous connaissez déjà cette histoire, venez aux nouvelles !

carrefour_feu-stop

 

4 Réponses

  1. Bonjour, Je vous ai rencontré à la foire de Paris le vendredi 6 mai 2016.

    J'aime

  2. Idée très judicieuse, il fallait y penser !
    L’intérêt de l’usagers, notamment ceux empruntant la rocade Saint Quentin -Orsay devrait convaincre les élus de SQY. (sauf si l’intérêt politique apparaissait encore modeste actuellement
    Quel est le modèle économique, économie coût, maintenance etc…
    Félicitations

    J'aime

    1. Bonjour Daniel, merci pour votre retour positif. Le modèle économique est simple: quand le contribuable aura compris que le remplacement des feux par des STOP dynamiques lui fera économiser de l’ordre de 1000 € par an** en temps + carburant gagnés, l’effort consenti (de l’ordre de 2€ par habitant par le biais des impôts locaux pour remplacer leur feu de quartier) passera comme une lettre à la poste.
      ** Si je prends mon cas pour une généralité, je perds en moyenne 10 minutes par jour en attente à des feux rouges inutilement. Mettons qu’on remplace 80 % des feux par des STOP (ou Cédez-le-passage) dynamiques. Cela représente donc un gain de 8 min * 365 jours par an = 48,7 h par an. Quand je vois que la plupart des gens sont prêts à payer 20 € de péage d’autoroute pour gagner une heure de trajet (par exemple pour faire Paris -> Bretagne), faites-le compte: 48,7 h * 20 € + 50 € d’économie de carburant par an, on dépasse les 1000 € par an !
      Concernant le coût en électricité, il n’excédera pas celui des feux rouges existants, car si un panneau à LED peut consommer un peu plus qu’un feu à LED, cet excès sera compensé par la suppression des répétiteurs (petis feux sous les grands feux, cf. la fin de mon épisode 6). Quant à comparer un panneau à LED avec un vieux feu à ampoule incandescente, je vous laisse deviner lequel consomme moins…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s