Première expérimentation de STOP dynamique

Première expérimentation à Igny, Essonne ?

Pour sécuriser la traversée d’une route départementale pour se rendre à la crèche municipale, les mamans ont obtenu l’installation d’un feu tricolore à l’emplacement du passage-piéton existant. Le feu rouge y est déclenché par un bouton appuyé par les piétons. Cependant, aux heures d’affluence, ce feu devient un problème car il est situé en aval de deux ronds-points importants. Il engendre des bouchons conséquents alors que l’attente prolongée des véhicules au feu rouge du passage-piéton ne se justifie pas. La commune est donc intéressée à remplacer le feu rouge par un STOP dynamique.

Igny_vue_du_ciel_PetitFormat

SAMSUNG

Feu du passage-piéton à Igny où devrait avoir lieu la 1ère expérimentation de STOP dynamique

Se pose donc le problème du financement. Comme les caisses de la commune sont vides, j’ai proposé de prendre à ma charge cette expérimentation, avec votre aide.
En effet, devant l’enthousiasme suscité par mon invention au Concours Lépine, j’ai décidé de recourir au financement participatif d’expérimentations du STOP dynamique. J’ai bien essayé les sites dédiés au crowd funding. Leur réaction a été: « Votre projet est génial, mais vous n’offrez pas de contreparties aux donateurs, vous ne rentrez pas dans nos critères de sélection »… N’ayant pas vocation à envoyer des porte-clés, j’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de monter l’association SAFRI pour lever des fonds pour ce type d’expérimentation.

Pour l’expérimentation d’Igny, l’ensemble des frais générés comprend:

– les conception, fabrication et installation de 2 panneaux STOP dynamiques synchronisés par contrôleur de feux

– la reprogrammation et les tests du contrôleur de feux existant pour accommoder l’insertion du STOP dans un cycle à 5 états

– le marquage au sol des bandes blanches d’arrêt devant le passage-piéton et un coup de rafraîchissement de la peinture dudit passage-piéton

– la fabrication et l’installation de 2 panneaux annonciateurs de l’expérimentation en amont du passage-piéton

– la fourniture et la pose de 2 arceaux autour des poteaux (pour éviter que les piétons se cognent aux panneaux STOP dynamiques quand ils seront sous les têtes de feux)

– la fourniture et la pose d’une caméra et d’un dispositif de comptage de véhicules

– l’analyse automatique des images de caméra pour recueillir le nombre d’usagers pour chaque état du dispositif de signalisation (par société sous-traitante spécialisée)

– l’évaluation de l’expérimentation par un organisme tiers, a priori le CEREMA, qui devra exploiter les données de la caméra et du dispositif de comptage de véhicules sur la chaussée, pour s’assurer de la bonne compréhension des signaux par les automobilistes et juger de la pertinence du dispositif en termes d’augmentation du flux routier

– la dépose des installations pour remise en état initial, y compris la reprogrammation du contrôleur

Voici un récapitulatif des dépenses à provisionner :

 

On voit donc que le total des prestations s’élève à 26842 €. Si un excédent est collecté, il servira à payer des expérimentations ultérieures du STOP dynamique à des intersections. Dans tous les cas, l’argent sera utilisé pour la promotion du STOP dynamique ou de solutions équivalentes que vous pourriez proposer en tant que membres de SAFRI.

Pour Igny, il me faut collecter les fonds au préalable pour payer les prototypes, leur installation, et l’organisme chargé d’évaluer cette expérimentation. Si l’expérience est probante, on se dirigera vers des expérimentations plus conséquentes qui impliqueront le STOP dynamique à des intersections…

Et voici le dossier de demande d’expérimentation en cours d’examen à la DSCR…

D’avance je vous remercie pour votre compréhension, votre soutien, et votre don.

%d blogueurs aiment cette page :